Bolivie : l’ascension d’Huyana Potosi

Nos backpackeuses Les Pauline vous livre une expérience hors du commun ainsi qu'un petit guide façon "L'alpinisme pour les nuls"

Huyana Potosi. Un nom qui sonne comme une incantation maya non ? Tu y es presque ! C’est une montagne de la chaîne des Andes située à moins d’1h de La Paz, la capitale bolivienne en Amérique du Sud. En quoi ce sommet est-il unique ? C’est l’un des sommets les plus hauts du monde qui reste accessible en alpinisme… à tous ! Une expérience unique à vivre au moins une fois dans sa vie. Popo-Brune de Les Pauline a tenté l’ascension d’Huyana Potosi et elle te raconte son aventure

Huyana Potosi, un géant qu’on attaque sur 2 jours


Eh oui, pour atteindre le sommet de Huyana Potosi, il va te falloir 2 jours. La première journée pour accéder au camp de base et la deuxième pour atteindre le sommet. Tu peux également le faire en 3 jours, la journée en plus te servira à t’entrainer au piolet et à marcher avec des crampons sur un glacier. J’ai choisi l’option « 2 jours » pour ne pas me fatiguer une journée de plus #TeamPasSportif !
Le but de cette aventure ? Atteindre le sommet d’Huyana Potosi avant que la neige fonde, soit avant 7h du matin car c’est trop dangereux après… Donc tu as bien compris, cette ascension se fait de nuit !

Pour atteindre Huyana Potosi tu pars de la capitale bolivienne : La Paz. Après un court briefing, on t’embarque en van pour 45min de trajet pour te rendre en bas de la montagne. La première journée consiste à monter tout ton matériel au camp de base, soit une quinzaine de kilos sur le dos pendant plus de 3h de montée. Je t’avoue que ça pique ! Ne t’attend pas à un refuge de luxe en arrivant. Ici, pas de douches, pas d’électricité ! Une fois au camp de base, tu pourras te reposer. En réservant un tour, tu auras un déjeuner, un diner et un petit-déjeuner compris. Pas besoin de te transporter la nourriture donc ! Même si tu n’as pas faim DU TOUT à cause de l’altitude, tu vas quand même avaler un petit diner (pop-corn, soupe, thé) et essayer de dormir de 19h à 1h.

Voici le grand jour ! Ou plutôt la grande nuit : le deuxième jour on se lève à 1h du matin.  Après un léger petit dej’, tu enfiles tout ton matos et c’est parti pour l’ascension ! Nous avons donc 6h pour atteindre le sommet d’Huyana Potosi.

Et c’est assez magique : on n’y voit absolument rien à part la neige qui brille dans la lumière de nos frontales, les étoiles et la voie lactée et tout au loin la cime de la montagne. On passe par des chemins tracées, des glaciers à escalader, des cols… Bref, outre le challenge sportif c’est aussi un moment hors du temps.

C’était la première fois de ma vie que je tentais l’alpinisme… Un objectif de 6088mètres, ce n’est pas rien ! Certains disent que cette ascension est pour les alpinistes aguerris, d’autres m’ont dit que si tu avais une condition physique acceptable ça se tentait. Dans les faits, qu’est ce que ça donne ?  

Huyana Potosi, une aventure magique accessible.. si tu as du mental !


A moins d’être un alpiniste ou un guide montagne avec beaucoup d’expérience, il est impossible et dangereux de se le tenter solo ! Bonne nouvelle, il y a pleiiiiins d’agences qui proposent ce tour à La Paz. A toi de choisir celle avec qui tu te sens le mieux. Les guides sont adorables, parlent anglais et espagnols et sont surtout très professionnels ! Pour une ascension de 2 jours tout compris, compte entre 700 et 1000 bolivianos (soit à peu près 120€). Le prix comprend l’aller et retour au camp de base, le guide, 3 repas et… tout l’équipement !

On m’avait donc assuré qu’Huyana Potosi était accessible aux novices. Certes il ne faut pas avoir de connaissances en alpinisme mais il faut quand même être sacrément en forme ! Plus on monte, moins on a d’énergie. Ce n’est pas très difficile physiquement mais l’altitude et le fait de ne pas avoir beaucoup dormi rend l’ascension compliquée. C’est là que ton mental va rentrer en jeu : si tu en as tu arriveras en haut. Sinon, tu pourras… t’arrêter avant.
Pour ma part, je me suis arrêté à 5900mètres d’altitude. Notre groupe a été trop lent, et nous n’avons pas pu atteindre le sommet avant les 7h du matin ! Pas de regrets : on a pu admirer le lever de soleil sans risquer l’épuisement 🙂

L’alpinisme pour les nuls : la check-list


Pas d’inquiétudes si tu décides de faire le trek d’Huyana Potosi, même au dernier moment : il y a toujours de la place à 1 ou 2 jours près ! Cependant, tu dois quand même amener :

  • Des habits chauds : polaire, sous pull, pantalon, chaussettes, gants, bonnet et écharpe
  • Lunettes de soleil & crème solaire
  • Une lampe frontale et des piles de recharges
  • Des gants (pour mettre sous les gants de ski)
  • Un grand sac à dos pour transporter toutes les affaires et un plus petit pour l’ascension
  • 2L d’eau, ton meilleur chocolat et du coca (crois moi un shot de sucre de coca cola te fera du bien à 5500m !)
  • Une batterie portable pour charger ton smartphone et prendre des photos 🙂
  • Du PQ
  • Brosse à dent et dentifrice (pas de douche en haut !)
  • Si besoin : cachets pour l’altitude et feuilles de coca

Malgré ce que j’avais pu entendre, Huyana Potosi n’est pas facile à gravir, loin de là ! Il faut beaucoup d’énergie et de mental pour arriver au sommet. Cependant, pas besoin d’être un alpiniste expérimenté pour le tenter ! Les agences boliviennes et leurs guides sont là pour t’aider à réaliser ce challenge… et normalement, tu devrais y arriver !
Alors, tu te sens de tenter cette ascension ?

Un grand merci à Les Pauline pour cette expérience insolite et unique !

signature
Précédent
Travailler en Nouvelle-Zélande
Bolivie : l’ascension d’Huyana Potosi