Bologne : nos bons plans

Faire une virée à deux, tous les deux sur les chemins de Bologne, en Italie, avec notre city-breaker Camille in Bordeaux !

Bologne est un vrai petit bijou. Une ville à taille humaine, festive, gourmande, arty. Ce n’est pas pour rien qu’on la surnomme Bologna la Rossa (rouge, pour sa pierre), Bologna la Dotta (savante, pour son université), Bologna la Grassa (pour sa gastronomique légendaire). Un chouette triptyque que je vous propose de découvrir le temps d’un weekend.

Bologna la Rossa : balade en ville


La pierre rouge est caractéristique de Bologne. Elle habille les murs du centre-ville mais aussi les toits de nombreux bâtiments. Pour s’en rendre compte, rien de tel qu’un peu de grimpette ! Prenez de la hauteur en montant les 500 marches de la Torre Asinelli, une des Due Torri (deux tours) emblématiques de Bologne. Au Moyen-Âge on en comptait plus de 100 ! Aujourd’hui il en reste une petite vingtaine, dont les plus connues, les Due Torri, composent le logo de l’office de tourisme de la ville.  Vous avez le vertige ? Pas de soucis, Bologne se découvre aussi depuis le plancher des vaches !


Sur la Piazza Maggiore admirez la Basilique San Petronio (entrée libre et gratuite), le Palazzo de Podesta, le Palazzo Re-Enzo et le Palazzo de Notai (des notaires) et le Palazzo d’Accursio (la mairie,  qui abrite un petit musée communal). Et à quelques mètres de ces superbes palais, impossible de manquer la monumentale Fontaine de Neptune qui s’est refait une beauté l’an dernier. Pour la petite histoire elle a été construite en l’honneur du pape Pie IV afin de symboliser son pouvoir. Le pape domine le monde à l’image de Neptune régnant sur les eaux. Et pour plus de détails n’hésitez pas à faire une visite guidée car cette fontaine possède son lot d’anecdotes très intéressantes !

Autre incontournable de Bologna la Rossa : la Basilica Santo Stefano, située dans le quartier du même nom, certainement le plus charmant de la ville. Cette basilique est composée en réalité de 4 monuments qui communiquent entre eux. Un intriguant et joli mélange ! L’église du Saint Sépulcre qui renferme le tombeau de San Petrono est impressionnante. Quant au cloître roman accolé à l’église, il est d’un charme fou. Enfin évidemment, comme partout dans le monde, notre conseil sera de flâner ! Et notamment sous les célèbres arcades de la ville… mises bout à bout elles font tout de même 40 kilomètres ! Vous y croiserez des restaurants, des galeries, des commerces, des écoles, des musées, la vie bolonaise en somme.

Bologna la Dotta : l’université la plus ancienne d’Europe


L’on pense souvent que le berceau des universités européennes se situe à la Sorbonne ou du côté d’Oxford. Et bien non ! C’est à Bologne que la première université d’Europe a été fondée, en 1088. Elle a accueilli d’illustres professeurs (Umberto Eco et Romano Prodi pour les plus récents) et de non moins célèbres étudiants à l’image d’Erasme et de Copernic… Rien qu’ça !
Sur les traces de Bologna la Dotta vous visiterez le sublime Palazzo de l’Archiginnasio qui abritait l’université du XVI° au XIX° siècle. Un palais orné de plus de 7000 armoiries des enseignants et nobles familles ayant fréquentés l’université. A l’intérieur ne manquez pas, moyennant 3 €, le Teatro Anatomico tout en bois, construit en 1637 pour…. la dissection des cadavres ! Ne vous inquiétez pas, il n’est plus utilisé aujourd’hui ! L’actuel campus universitaire se situe à une quinzaine de minutes de marche de là, sur la Via Zamboni. Il accueille un intéressant musée universitaire, le Palazzo Poggi (entrée 5 €). On y découvre notamment le matériel didactique utilisé aux XVIII° et XIX°siècles : squelettes d’animaux, outils en tous genre, maquettes de bateaux et salles de classe thématiques (celle d’obstétrique dédiée au fœtus et à l’accouchement merite le coup d’œil).

Bologna la Grassa : les délices d’Emilie Romagne


On termine en beauté avec quelques adresses gourmandes qui vous donneront un aperçu de la gastronomie bolonaise.

Que serait un séjour en Italie sans une pizza ? et sans des pâtes ?!

Pour les pizzas, une des institutions se situe au 40 de la via San Felice : la pizzeria Bella Napoli. Pizzas au feu de bois à tout petit prix (dans les 7€ !) servies sous les arcades ou à l’intérieur dans un cadre chaleureux, autour du four.

Pour les pastas, Sfoglia Rina (au 5b de la Via Castiglione) met à l’honneur les pâtes fraîches depuis 1963, à déguster sur place ou à cuire chez soi. Cadre cosy, décoration tendance et prix en dessous de 10 € : le combo idéal pour une chouette expérience. Nos plats préférés ? Sans aucun doute les fameuses « tagliatelle al ragu » typiques de la ville  mais aussi les ravioles courgette, menthe et citron. 

Et pour des pizzas ET des pastas ? Rendez-vous à la Scalinatella (via Catudi di Cefalonia 5/e) au pied d’une des dernières tours encore debout à Bologne. Pizza prosciutto à 6€, pâtes « burro et salvia » (beurre et sauge, en photo juste à droite) absolument délicieuses et assiette de jambon de Parme et de mozzarella di Buffala au top.

Enfin pour un apéritif hyper convivial dans un cadre authentique, direction Le Mercato del Erbe (via Ugo Bassi, 23). Ces halles rassemblent à la fois des commerces de bouches (poissonniers, maraîchers etc.), mais aussi espaces de restauration. On vous recommande chaudement le stand Banco 32, poissonnerie le jour, et bar à tapas la nuit ! Tartare de bar, poulpe, moules, burger de bonite, autant de petites cassolettes délicieusement originales pour moins de 5 €.

Vous êtes plutôt charcuterie ? Foncez chez Tamburini (via Caprarie, 1), THE adresse célèbre à Bologne pour ses planches de charcuterie et fromages italiens, à accompagner de bons vins. Touristique, certes, mais franchement sympa !

Enfin pour les fans de sucré, on ne présente plus Gamberini (via Ugo Bassi, 12), la plus ancienne pâtisserie de la ville. On y déguste les  fameux “bignè”, savoureux petits choux à la crème ou encore les “cestini alla frutta”, tartelettes à la crème et aux fruits frais. Miam ! Pour une glace foncez à la Cremeria Funivia, piazza Cavour. Leurs glaces ont un succès fou à Bologne ! Et dans le quartier Santo Stefano, passage obligé à la petite Cremeria Sette Chiese qui propose les glaces les plus onctueuses de la ville.

Grazie Camille In Bordeaux pour toutes ses bonnes adresses et petits conseils ! Et retrouvez d’autres virées en Europe juste ici !

signature
Précédent
Nos bonnes adresses à Los Angeles
Bologne : nos bons plans