Crète : nos bons plans de Réthymnon à La Canée

Camille in Bdx est partie découvrir la Crète et nous a ramené plein de bons plans et chouettes idées !

Publié sur

Ah la Crète ! Destination idéale pour les amateurs de plage, de randonnées, de gastronomie, de nature, d’histoire… destination idéale tout court en fait ! Après 3 voyages sur l’île la plus grande de Grèce je confirme mes coups de cœur pour les régions de Réthymnon et La Canée. Outre ces deux villes à visiter absolument, de charmants petits villages alentours sont à découvrir. Bon plan : l’entrée dans les sites historiques est peu onéreuse et beaucoup de monument se découvrent simplement en se baladant ! Vous décollez avec nous ?

Visiter la région de Réthymnon


Réthymnon

On commence notre séjour à Réthymnon, située à 1h30 de l’aéroport d’Héraklion. Il fait bon se perdre dans les ruelles colorées de cette ville au charme fou. On croisera ici une enseigne de prêt-à-porter moderne, là une vieille épicerie. Des enfants jouant au ballon, des mamies refaisant le monde sur un banc, des peintres qui croquent les scènes de vie crétoises. Un joyeux mélange de tradition et modernité, à l’image de tout le pays d’ailleurs. En ville, quelques points touristiques méritent un petit coup d’œil : le port bien évidemment, mais aussi la Mosquée Nérantzes, les murs de la forteresse vénitienne, le musée d’archéologie ou encore la Fontaine Rimondi.

La Fontaine est si petite et au beau milieu d’une place tellement vivante que l’on passerait presque à côté sans la voir ! Datant du XVII° siècle elle est un des derniers témoins de l’occupation vénitienne, avec ses colonnes de style corinthien. Pour ne pas la louper voici l’adresse : Mavrokordatou Alexanro. Mais pour prendre vraiment le pouls de la ville, comme dans beaucoup de villes crétoises, je vous conseille surtout de flâner. Soyez curieux, levez les yeux, n’hésitez pas à vous engager dans une minuscule rue qui semble aller nulle part.

Côté restaurant : testé et approuvé deux fois, Lemonokipos est une valeur sûre pour vous régaler de plats crétois typiques. Le menu à 20€ notamment donne un bel aperçu de la gastronomie grecque avec, entre autres le dakos (pain, huile d’olive, tomate), les domaldès (feuilles de vigne farcies), la mélitzanosalata (caviar d’aubergine) et évidemment la traditionnelle moussaka. On termine par un café frappé et le tour est joué ! Tout cela dans un superbe patio, sous une tonnelle de vignes et citronniers qui donne son nom au restaurant puisque Lemonokipos signifie « jardin de citronniers » en grec.  


Autour de Réthymnon

Plus à l’écart de la ville deux sites historiques attirent les visiteurs.

Le monastère d’Arkadi, à quelques kilomètres seulement de Réthymnon, est un lieu chargé d’histoire qui ne laisse pas indifférent. Ce monastère est très connu en Grèce car il est un des symboles de la lutte contre l’ennemi ottoman au XIX° siècle. Des milliers de grecs hommes, femmes et enfants, s’y sont donnés la mort préférant faire sauter la poudrière que se rendre à l’armée turque. Quelques éléments rappellent cet épisode tragique comme les balles encore fichées dans le tronc du vieux cyprès de la cour. Outre cette partie de l’histoire, le monastère présente aussi un petit musée de peintures, objets et habits religieux. Un site fleuri magnifique, très paisible. Entrée à 3 € (seulement !).

Deuxième site connu dans la région : le village d’Argyropouli. On y vient pour ses petites cascades d’eau en bas du village, autour desquelles les restaurants fleurissent. Mais aussi pour son platane millénaire et sa mosaïque de 7000 pièces sur les hauteurs du village, entre une mini chapelle et un café.

Impossible de repartir du village sans goûter à la spécialité du coin : l’Antikristo. On peut voir cet agneau tourner sur la broche à l’entrée de tous les restaurants du village ! Mais pour déguster le meilleur antikristo et à l’abri des foules de touriste, direction la Taverne Archaia Lappa au bord de la route qui part des cascades vers le centre du village. Jolie vue sur les collines et surtout délicieux repas en perspective pour une poignée d’euros. Du fameux agneau cuit sous vos yeux au saganaki (fromage frit) en passant par de grandes salades ou encore des légumes au four… il y a de quoi se régaler chez Dina et Petros !

Taverna Archaia Lappa : aucune adresse précise mais un peu avant d’arriver au village, dans une montée, à droite au niveau de la patte d’oie +302831081004

Visiter la région de La Canée en Crète


La Canée

La Canée est le nom francisé de Hania ou Chania (prononcé Rania). Ne soyez donc pas étonnés si vous ne voyez pas « La Canée » sur les panneaux de signalisation ! Comme Réthymnon, La Canée est une ville portuaire au charme fou, colorée et animée. Premier incontournable de la ville donc : son port vénitien ! Prenez le temps d’en faire le tour, côté ville mais aussi côté mer en marchant jusqu’au phare datant du XV° siècle. L’accès en pierre permet une sympathique promenade d’une quinzaine de minutes et à l’arrivée la vue sur la ville est superbe. Côté port on vous conseille de :

  • Visiter le Musée archéologique situé dans un ancien monastère (intéressante collection d’antiquités et fraîcheur assurée les jours de canicule),
  • Siroter un café frappé au Sailing Club Sea Lounge and Espresso Bar, café au pied du Musée maritime, entre phare et ville,
  • Admirer la mosquée Mosquée Kuchuk Hassan, son grand dôme (et ses 6 petits !) posés sur un bâtiment cubique qui sert aujourd’hui de lieu d’exposition. Ne cherchez pas le minaret, il a été détruit au début du siècle dernier.

Enfin pour embrasser l’histoire de la ville en un coup d’œil n’hésitez pas à découvrir l’église orthodoxe Agios Nikolaos : d’un côté un campanile, de l’autre un minaret, 2 témoins de l’histoire mouvementée de l’île, sous domination vénitienne puis ottomane avant d’être rattachée à la Grèce en 1913 (adresse : Rousou Vourdoumpa 5).

Pour découvrir la gastronomie crétoise version végétarienne (une pause dans les festins à la suvlaki ne fait pas de mal) direction To Stachi, véritable coup de cœur gourmand. Une histoire de famille : en cuisine Stelios concocte de bons petits plats maison et en salle c’est sa fille qui assure le service avec sourire. Au menu des plats traditionnels ultra savoureux comme le houmous, le spanakopita (délicieux chausson épinard/feta), la soupe de lentilles, les gemistas (légumes farcis de riz) et l’incontournable boureki, ce gratin de pommes de terre et courgette typique de La Canée.

Comptez environ 15€ pour un menu complet avec boisson. Et n’hésitez pas à commander différentes assiettes à partager car toute la carte vaut le coup ! (Adresse : To stachi : 5, odos Deflakiona – tel : +30 2821042589)

Enfin pour se loger un peu à l’écart de la ville on vous conseille le village de Malaxa qui domine la baie de Souda et Haina. Vous y découvrirez une grande maison familiale rénovée par Dimitris, qui y a passé son enfance.  On craque pour la terrasse immense avec vue sur les montagnes et la piscine cachée derrière des murs de pierre et de grands arbres. Ressourçant à souhait !  (maison pour 4 personnes environ 100€ la nuit)

Autour de La Canée

La presqu’île de Gramvoussa et Balos, sa célèbre plage, composent le décor parfait de carte postale grecque. Ce site très touristique est située à une cinquantaine de kilomètres de La Canée, sur la pointe Ouest de l’île. Pour y accéder facilement, une seule solution : monter à bord d’un des nombreux bateaux de croisière qui vous déposera pour quelques heures sur le banc de sable. Là vous pourrez barboter dans des eaux turquoises, vous croyant dans un lagon tropical… au milieu des autres touristes ! Un endroit magnifique mais dont le charme s’étiole au fur et à mesure que les croisiéristes débarquent.

Pour profiter pleinement des lieux sans tourisme de masse, tôt le matin ou en fin de journée, l’option voiture + marche vous permettra d’arriver en dehors des horaires de visite classiques. Il vous faudra alors rouler sur une piste cahoteuse (oubliez la mini citadine de location) et descendre ensuite un sentier escarpé vers la plage (puis remonter en temps voulu !). Bref, Balos intimiste, ça se mérite !

Si vous êtes prêts à faire une croix sur les eaux cristallines de Gramvoussa, on vous conseille de foncez vers la plage de Fallassarna à quelques minutes de là. Vous découvrirez quelques criques peu fréquentées.

Côté hôtel, vous trouverez un très bon rapport qualité-prix au Balos Beach Hôtel. Au programme : chambres très spacieuses et ultra clean, petit-déjeuner buffet continental qui peut largement faire office de brunch, piscine sympa et plage privée.

Un grand merci à Camille in Bdx pour ce nouveau guide très complet ! Et cliquez ici pour découvrir d’autres guides en Europe !

signature
Précédent
Les destinations atypiques pour la St Valentin
Crète : nos bons plans de Réthymnon à La Canée